Marines plombé sur son lit de plasma.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marines plombé sur son lit de plasma.

Message par Gal'Vron le Mer 4 Juin - 13:00

L’écorcheur émergea douloureusement de l’inconscience dans un grognement faiblard. Rouvrant avec difficulté les yeux pour découvrir un ciel bleu contrastant avec la violence du champ de bataille, le Covenant souleva la plaque de métal qui lui bloquait la respiration avant de se mettre debout. Sa tête tanguait et il avait l’impression qu’elle exploserait dans la minute s’il ne faisait rien. Le technicien, préféra en finir directement avec la nausée qui l’assaillait :   deux doigts vinrent chatouiller ce qui lui servait de glotte. Son estomac éjecta instantanément le contenu de son dernier repas, Gal s’essuya le bec d’un revers de manche et tituba jusqu’à son chef de groupe qui était assit par terre. Lui aussi avait l’air d’avoir dégusté.
Son fusil à aiguille en bandoulière, les deux survivants du crash du Spirit cherchèrent d’autres rescapés. Au final ils étaient tous morts, à l’exception de deux grognards qui avaient miraculeusement survécu au choc. Coup de bol s’était ceux de l’équipe.
Sur un ordre express de l’élite, l’écorcheur mit un genou et fit marcher son oreillette pour contacter l’avant-poste.
L’endroit était de première importance : il s’agissait d’un checkpoint qui menait aux dortoirs de Grognards. Bien qu’une ligne entière de Covenant attendait les courageux qui oseraient attaquer l’endroit, ce n’était pas une raison pour perdre le point de contrôle.

-Ici le major Reht 'birahmee, notre vaisseau s’est crashé mais nous continuons vers vous. Confirmez.

La radio grésilla avant qu’un signal se fasse entendre.

-Ici le poste avancé  « Balaho », je suis le major Bec’Val. Nous avons perdu l’objectif suite à une embuscade. Je suis le seul rescapé, où êtes-vous ?
-D’après l’holo-carte à un kilomètre de votre position.
-Venez vite, je ne vais pas pouvoir faire grand-chose seul.

Evidemment qu’ils allaient venir. L’élite intima clairement ses ordres : lui en tête, les deux grognards avec lui derrière sur les côtés et l’écorcheur en arrière pour fermer la marche. Ils avanceraient aux pas de course.




Le major s’arrêta brusquement, ses trois sous-fifres firent de même et Gal passa en tête pour observer le checkpoint à la lunette.
Des marines : une bonne dizaine au checkpoint, sans compter le vieux silo à grains qui devait servir de point d’observation avancée ça allait être coton pour avancer sans se faire tirer dessus comme des lapins.  

-Je vous vois, mettez-vous en position de tir : j’ai trouvé un moyen pour les abattre un par un sans alerter les autres. D’autant plus qu’avec les snipers qui quadrillent la zone...
-Contentez-vous de nous donner les coordonnés des nids de sniper. Répondit l’élite.

Le major Bec’Val s’exécuta et indiqua trois positions, Reht partit avec les grognards s’occuper des nids. Lui devait rester en position pour surveiller le checkpoint.

Gal en profita pour détailler un peut l’environnement qui s’offrait à lui : des forêts de feuillus s’il se souvenait bien de ses cours sur la végétation humaine.  L’écorcheur grimpa à un arbre : le sol était composé de feuilles mortes et des branches cassées et ce n’était pas l’idéal pour se déplacer silencieusement. S’installant confortablement, le Covenant expira avant de mettre l’oeil dans la lunette, il commença à compter les ennemis : trois dans le silo éclaté, le gros de la troupe aux barrières à énergie et une patrouille de deux hommes.

Ainsi, il devrait abattre une petite armée avec un sniper, le major et deux grognards.

-Nids un et deux abattus. On passe au dernier. Annonça Reht à la radio.
Sans laisser le temps à l’écorcheur de répondre, un rayon rose fendit l’air avant d’éclater la tête d’un des guetteurs du silo. Deux autres pulvérisèrent les snipers qui occupaient la position.

-Ils m’avaient repéré, je bouge ! Annonça la major Bec’Val.
-CHARGER ! Hurla Reht à la radio.

Aussitôt dit, aussitôt fait : l’écorcheur descendit de son perchoir avant de converger vers l’avant-poste. Un éclair brun laissant une traînée de jaune l’envoya dans le décor avant qu’il ne se rende compte de ce qui lui arrivait : une roquette venait d’exploser à côté de lui.
Il jura tout en s’assurant qu’il n’avait rien. Gal s’énerva à la radio tandis qu’il continuait à avancer prudemment : la seule réponse qu’il reçut fût de la part du Jackal qui annonçait la mort prochaine de l’artilleur.
L’écorcheur arriva sur la route haletant, le checkpoint était à 50 mètres, d’ailleurs les marines étaient déjà aux prises avec l’élite et ses deux grognards.

Une balle siffla à côté du technicien qui se retourna : la patrouille. Il avait complètement oublié les sales verts qui rôdaient autour de la zone. Sans qu’il ait eu le temps de réfléchir, le natif d’Eayn se retrouva par terre avec un soldat au-dessus de lui, entrain de l’étrangler.
Pas le temps de réfléchir, l’écorcheur creva les yeux de l’homme qui hurla. Récupérant le DMR de l’aveugle avant de le finir d’une balle dans la tête et de pousser le nouveau cadavre qui l’entravait.
Une rafale frôla de nouveau le technicien : il s’agissait du second patrouilleur qui était plus loin en arrière. Gal épaula le fusil humain et martela la gâchette sur son ennemi qui s’écroula, le torse bourré de plomb.

-Le nid d’artilleurs est éliminé. Informa le major Bec’Val à la radio. Je reporte votre attention sur vous.

Récupérant son fusil à aiguille, le technicien convergea vers l’avant-poste, ils avaient tous leur attention sur l’équipe de l’élite qui était en difficulté. L’écorcheur profita de cette opportunité  pour grimper au silo via l’échelle prévu à cet effet et s’installa, fusil à aiguille à l’épaule.
Le natif d’Eayn commença à ouvrir le feu sur les marines qui tombaient comme des mouches, les snipers humains avaient beau être performants. Face aux rapaces, qu’il soit de T’Vao ou de la Pangée, ils ne valaient rien.
La tendance s’inversa quand l’élite s’écroula, les deux grognards prirent ça pour une incitation à fuir et battirent en retraite. Tant mieux, c’était toujours mieux que rien comme distraction.
Le premier Unggoy s’écroula dans un gargouillis sanglant tandis que les derniers résistants mouraient.


Tout était fini.


Les deux rapaces se réunirent autour de l’élite, blessé au ventre, tandis que le grognard s’assit mort de fatigue contre l’un des deux générateurs.

-Tout est terminé chef. Vous pouvez poser votre arme.

Le Sangheili regarda Gal comme si celui-ci venait de se marier à une humaine. Le regard pesant du major Reth dissuada l’écorcheur de continuer dans cette direction.
Il garderait son fusil à plasma en main.

-La guerre contre les humains, ne se terminera que quand ils seront tous morts ! S’énerva le gradé.

Bec’Val s’éloigna un peu et appela des renforts. Le technicien réunit ses connaissances médicales et sur l’anatomie Sangheili avant de faire un bandage rudimentaire.
L’écorcheur se permit un soupir quand il entendit le Spirit arrivé avec à son bord des renforts.

-Félicitation écorcheur. J’ai rarement vu un membre de votre espèce se battre avec courage. Lança l’élite tandis qu’ils étaient dans le transport de troupes.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marines plombé sur son lit de plasma.

Message par ODST913 le Mer 4 Juin - 13:12

Félicitation Guerrier de l'alliance, votre sang froid, et votre sens de l'initiative lors d’imprévue en opération vous vaut une promotion au grade de Major de la l'alliance et vous confère le droit de constituer votre propre escouade.
avatar
ODST913
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 01/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://halocovenantinvasion.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum