Le convoi de Sobik.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le convoi de Sobik.

Message par Frenchtouch03 le Mer 11 Juin - 12:33

Première Mission : le convoi de Sobik.

La forêt de Sobik étendait ses doigts tentaculaires sur plusieurs dizaines de kilomètres à la surface de Chi Rho. La seule raison pour laquelle la flotte Covenant l’avait épargnée tenait en un mot : survie. En effet, les forces de l’Alliance étaient durement malmenées dans le secteur de la forêt de Sobik, et le haut-commandement avait préféré laisser la végétation géante en place afin de pouvoir continuer à y cacher des troupes. Les Rapaces s’y étaient révélés meurtrier, mais les Humains se battaient sur leur planète, et le faisaient cruellement sentir. D’ailleurs, certains de leurs dirigeants militaires pensaient être en sécurité dans certaine zone du secteur. Une grossière erreur que les Covenants devaient exploiter.

Comme l’indiquaient les rapports des Ecorcheurs espions, le convoi « B-19 » devait approvisionner l’une des forteresses à la périphérie de la forêt, assiégée par les forces de l’Alliance depuis six mois. Ainsi, l’équipe du Major Folk 'Granaee a été envoyée tendre une embuscade afin d’empêcher les Humains de renverser la vapeur en leur faveur.

‘Volamnee, la crosse de son répéteur à plasma appuyée contre son épaule, sauta par-dessus une racine aussi haute qu’un homme. Ayant enfin une vue dégagée, il utilisa la lunette de son armure pour inspecter les alentours. Au sol il n’y avait rien. Il leva la tête et vit Krriturr le Rapace qui levait la patte droite : rien dans les airs non plus. L’Elite revint sur ses pas.
C’était déjà la sixième fois que lui et Krrikturr effectuait une ronde autour de l’arbre géant au centre de leur plan : si tout se passait bien, le tronc allait tomber sur le convoi, et écrasait plus de la moitié sur le coup. Le reste serait aisément supprimable…
Glissant le long d’une liane, le Rapace éclaireur atterrit devant lui et lui fit un signe de tête.

Sous une autre racine noueuse, les trois autres membres de l’équipe s’affairaient ; tous Elites. L’un d’eux, le Major, une impressionnante masse d’explosifs devant lui, pianotait un écran de contrôle afin de parfaitement régler le minuteur. Les deux autres astiquaient inlassablement leur lance-plasma et et leur carabine depuis plus d’une heure.
‘Volamnee son arme et plaça ses mains dans son dos.
« Major, toujours rien en vue sur terre et dans les airs. Annonça-t-il.
-Bien. Les Humains sont trop stupides pour envoyer des éclaireurs. Ils sont bouffis de confiance… Tant mieux, il sera plus facile des les faire éclater. »
Quelques rires accompagnèrent la remarque de ‘Granaee, puis le silence retomba. L’un pianote sur un écran, les autres préparent leurs armes… Puis vient l’heure de se mettre en place.
« A vos postes ! Ordonna Folk. Krriturr et ‘Volamnee, vous vous occupez de l’arrière du convoi. Les autres, vous l’empêcher d’avancer une fois qu’il ne peut plus reculer. Je fini de régler le détonateur et je vous rejoins. »
Chacun se mit à sa place. Le Rapace grimpa à nouveau dans les branchages avec agilité, et Vrela glissa parmi les racines.

La tête de B-19 apparut : une dizaine de Warthogs forcés de se serrer sur la route, la végétation rendant toute manœuvre en dehors impossible. Derrière eux, quatre impressionnants Eléphants suivirent. Puis, une autre nuée de Warthogs fermait la marche. C’était eux les cibles de ‘Volamnee et de Krriturr. Ce dernier ouvrit le feu : la tête du conducteur du véhicule fermant la marche explosa, et le VRL rentra dans un autre, qui perdit le contrôle et disparu parmi les fougères géantes. Les artilleurs commencèrent à s’affoler. L’un d’eux tomba, la poitrine transpercée par le fusil à particules du Rapace. Les mitrailleuses ouvrirent toutes le feu dans les feuillages ; le moment que Vrela attendait. Sortant enfin de sa cachette, il surchauffa son pistolet à plasma et immobilisa le Warthog coincé entre ceux qui collaient l’Eléphant et les autres slalomant pour éviter les tirs adverses. Deux autres véhicules se percutèrent ; un second tir chargé de ‘Volammee en coinçant un troisème, bloquant la route. Les retardataires tentèrent de passer le barrage soudain et furent abattus par le sniper ou se retournèrent, bloquant encore plus la voie. Les deux derniers Warthogs se rapprochèrent pour embarquer les survivants, mais une grenade à plasma savamment lancée les réduisit en tas de métal et de chair fondue. Les artilleurs de l’Eléphant sortirent seulement de leur planque mais ouvrirent tout de même le feu dans les bonnes directions, obligeant l’alien à plonger pour éviter les balles
Phase un terminée. Il contacta Krriturr pour lui demander d’observer la zone pour être certain que tout allait bien. Mais il n’eu pour toute réponse que de la friture… Il appela une seconde fois, puis une troisième. Cette fois-ci, il y eu quelques couinements de Rapaces entrecoupés de bruits violents et toujours couverts par la friture. Essayant la communication d’escouade, le Sangheili se rendit compte qu’il était dans l’incapacité de joindre son équipe.

C’est alors que quelque chose toucha son épaule. Il se retourna brusquement, se préparant à frapper : mais ce n’était que le Major ‘Granaee.
« Mineur ! S’écria-t-il essoufflé. Les Hommes ont un brouilleur dans le secteur… Nous sommes isolés… Le détonateur ne répond plus et le compte à rebours est lancé mais complètement illisible ! Impossible de joindre le reste de l’équipe ou d’appeler une équipe d’extraction… »
‘Volamnee digéra l’information, puis :
« Mon détecteur de mouvement lui-même ne fonctionne plus… Mais les Humains se doutaient qu’il y allait avoir une attaque… Ils ont des appareils leur permettant de communiquer malgré leur brouilleur. Nous sommes repérés. »
Les Elites partirent dans la nature, droit devant eux, afin de perdre leurs poursuivants.

Ils s’arrêtèrent quelques instants après être montés dans un arbre qui leur permettaient de voir sans être vus. Les Humains commençaient à déblayer les restes de leurs Warthog. L’attaque du front avait fonctionnée : la route avait même fondue sous le plasma, obligeant les Eléphants à se servir des Warthogs cassés comme d’un pont improvisé.
Folk se passait inlassablement les dernières transmissions étant passées dans les canaux de communications de son équipe. Alors que les cris du Rapace résonnaient pour la énième fois, ‘Volamnee tressaillit.
« J’ai crû comprendre quelque chose ! Repassez ce passage ! »
Les piaillements déchirèrent encore une fois la friture. Le traducteur intégré à l’armure ne pouvait servir à grand-chose sur un son d’aussi mauvaise qualité, mais l’oreille de Vrela, elle, était exercée aux langues Covenantes : il comprit avec difficulté « Au-dessus de la bombe, un brouilleur - des gardes - suis touché ».

Quelques instants plus tard, les deux Elites étaient lancés dans l’ascension périlleuse de l’arbre géant au centre de leur plan. En contrebas, des Marines commençaient à ratisser la végétation alentour.
Arrivés peu avant le sommet, le cadavre de Krriturr troué par des balles les mis en garde. Ils jetèrent un coup d’œil plus que prudent à l’endroit où les yeux du Rapace étaient définitivement fixés.
L’origine de toutes les branches formaient comme un grand plateau, au centre duquel se trouvait bel et bien un brouilleur. Néanmoins, huit tourelles de défenses automatiques veillaient sur l’endroit, le rendant difficile à infiltrer. Elles n’étaient pas encore déployées, leur canon tourné vers le bas, protégés par des renforts en métal.
« Je suis le seul à posséder une arme capable de percer le blindage de cet appareil. Dit Folk en montrant son lance-plasma. Je vais faire une sort… »
Il ne put pas finir sa phrase. Un Pélican surgit de derrière une masse de végétaux accrochés aux branches et le perça de balles de gros calibres. Il chuta, avant que ‘Volamnee n’ai pu réagir, emportant la seule arme capable de détruire le brouilleur avec lui. Puis le sinistre canon de l’appareil aérien se tourna vers Vrela… Qui fut obligé de se mettre à courir vers le brouilleur pour se mettre à l’abri !
Ses jambes le transportant de puissantes foulées, le Pélican n’arriva pas à le toucher… Une rafale se perdit sur l’une des tourelles. Elle tomba au sol, et pendant dix secondes libéra un flot continu de munitions… Le sang de ‘Volamnee ne fit qu’un tour : voilà sa porte de sortie ! Se précipitant vers les tourelles automatiques, il entra dans leur périmètre d’activation ; il fallait faire vite ! Utilisant son amélioration d’armure, un cocktail de stimulants envahit son corps, et il atteignit à toute vitesse la première tourelle, n’ayant pas eu suffisamment de temps pour se déployer. Il empoigna son canon et banda violemment ses muscles. Au vu de la taille de l’engin, la tentative était risquée, mais le Sangheili était une force de la nature, et il arracha la machine de son carcan d’acier. Aussitôt, le mode automatique entra en action ; ‘Volamnee dut résister aux secousses, mais aussi aux tirs des autres appareils s’étant activés ! Son bouclier s’illumina, bloquant les impacts meurtriers, il fut auréolé de feu ! Et il trouva tout de même la force de tourner l’imposant reste de tourelle vers sa cible, le Pélican, qui fut instantanément criblé de balles, ces pilotes cloués à leur siège. La machine dévia de sa trajectoire initiale, heurta le plateau au sommet de l’arbre, continua sur sa lancée, percuta le brouilleur qui fut réduit en charpie. Lâchant la tourelle, Vrela courut vers l’appareil alors qu’il disparaissait dans le vide, s’élança ; il atterrit à plat ventre sur le dos du Pélican maintenant fumant qui se précipitait vers le sol. A mi-chemin, le détonateur libéré de l’influence de la machine humaine se mit en route ; le bas de l’arbre fut pulvérisé sous les yeux de l’Elite. Vrela se releva du mieux qu’il pu, et s’accrocha in extremis à une liane qui lui brûla les mains lors de la descente tant sa vitesse était grande. Il atteint le sol alors que le Pélican et l’arbre géant s’écrasait au sol.
Le souffle ne parut pas l’affecter. Il resta droit sans être gêné le moins du monde par ce qui se passait autour de lui. Il fermait les yeux et se recueillait, remerciant ses ancêtres.
Car s’il y a une chose que Vrela ‘Volamnee aime par-dessus tout…
…c’est la victoire !
avatar
Frenchtouch03
Membre

Messages : 111
Date d'inscription : 09/06/2014
Localisation : Dans les étendues de Chi Rho, à porter le combat chez l'ennemi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi de Sobik.

Message par ODST913 le Mer 11 Juin - 14:09

pas mal du tout tout ça même si je n'ai pas dit qu'il y avait de renfort aérien, et j'ai dit véhicule terrestre lourd (j'entend par la des chars scorpion). mais sinon c'est correct un peu gros pour un minor mais ça va. Donc plus clairement: Minor Vrela ‘Volamnee vous êtes dés maintenant promus Major de la sainte Alliance Covenant, que la gloire et l'honneur guident vos actions !
avatar
ODST913
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 01/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://halocovenantinvasion.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi de Sobik.

Message par Gal'Vron le Mer 11 Juin - 14:34

Transmission du relais de communication Covenant.

Vos faits d'armes sont incroyables. Vous vous êtes battu comme un arbiter.
Mes félicitations.
Au plaisir de vous croiser avant que sonne mon heure.
Votre honneur est à la hauteur de vos actions.


Fin de la communication.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi de Sobik.

Message par Frenchtouch03 le Mer 11 Juin - 14:37

En fait, j'ai écrit ce message quand j'avais très mal à la tête, et je me rends compte qu'il est délirant... Mais tant que cela plaît... Je me ferais plus discret par la suite, même si mon côté "Warhammer 40,000" aime assez l'exploit...
avatar
Frenchtouch03
Membre

Messages : 111
Date d'inscription : 09/06/2014
Localisation : Dans les étendues de Chi Rho, à porter le combat chez l'ennemi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi de Sobik.

Message par Geek of Reach le Mer 11 Juin - 16:57

Moi j'aime bien ton côté Warhammer 40,000  Very Happy
avatar
Geek of Reach
Admin

Messages : 79
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 18
Localisation : Chi Rho

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi de Sobik.

Message par Frenchtouch03 le Mer 11 Juin - 18:26

Tu veux dire des moments ultra-épiques et peu vraisemblables (Sans compter que j'ai oublié les indications, je devrais me flageller pour ça...) ? Moi aussi ! Mais il ne faudrai pas que cela me joue des tours... Mais merci !
avatar
Frenchtouch03
Membre

Messages : 111
Date d'inscription : 09/06/2014
Localisation : Dans les étendues de Chi Rho, à porter le combat chez l'ennemi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le convoi de Sobik.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum