La destruction de Estorpolice.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La destruction de Estorpolice.

Message par Frenchtouch03 le Jeu 12 Juin - 12:27

Le retour de ‘Volamnee avait été accueilli avec joie dans son équipe : Yuyup avait eu une incoercible crise de cris hystériques, Legkologuikalamolo avait vaguement hoché la tête, Moran ‘Fumeenee avait fraternellement étreint le tout nouvel Instructeur et même Yiyip-Guiliwip s’était rendu compte après seulement deux minutes que l’Elite était de retour.
« Vous êtes désormais chef de cette escouade selon la volonté des dieux. Lui dit Moran.
-Sans cette recommandation spéciale, nous sommes du même grade, alors continuons à nous tutoyer. »

Puis, le lendemain, un nouvel ordre de mission était tombé : la petite ville de Estorpolice, assiégée depuis deux semaines par l’Alliance, avait vue ses communications coupées. Essentiellement constituées d’immeubles transformés en petites forteresses, la résistance devait tomber maintenant. Plusieurs équipes de démolition reçurent le même ordre et se virent assignées différentes zones de destruction, quand à celle de Vrela, elle devait s’occuper d’une zone de quatre gros immeubles en plein milieu de la ville.

La porte de Estorpolice avait depuis longtemps été démolie et agrandie afin de permettre aux troupes d’assaut Covenants de s’engouffrer en grand nombre dans la ville.
C’est un Phantom lourdement chargé qui fit atterrir ‘Volamnee et son équipe, embarquée dans un Shadow spécialement aménagé pour le transport d’unités lourdes. Avec comme bruit de fond familier les fusillades plasmiques ou balistiques, l’équipe de notre héros s’enfonça vers son objectif, Yuyup à la tourelle, Vrela conduisant et les autres dans les compartiments de flancs de leur transport.
Les immeubles donnaient parfois une impression d’oppression, mais la destruction de plusieurs d’entre eux laissait tout de même filtrer de la lumière entre les bâtiments blanc sale.
Ils arrivèrent à un carrefour. En face d’eux, une grande ligne de barricade d’où s’échappait des tirs en tous sens ; les Covenants y étaient déjà. A leur droite, plusieurs grosses explosions lointaines : une autre équipe de démolition était à l’œuvre. Enfin à leur gauche, dans la direction de leur objectif, une grande rue tellement encombrée de débris que leur Shadow passait difficilement entre eux. L’endroit n’inspirait pas confiance, mais le devoir était le devoir…

Ils arrivèrent dans une grande place entourée de trois immeubles. Aussitôt, ‘Funeemee se précipita hors du véhicule et déploya un grand bouclier circulaire, les protégeant des potentiels futurs tirs ennemis.
« Je vois que trois immeubles… Fit remarquer Yuyup.
-Nous venons de traverser les ruines du quatrième. Répondit le chef d’équipe. Quelqu’un, et ce n’est pas un Covenant, l’a détruit avant notre arrivée.
-Pourquoi Humains détruire leurs propres bâtiments ? Demanda Yiyip-Guliwip.
-Pour nous empêcher de sortir rapidement de l’endroit, par exemple… Dit Moran. Si nous faisons exploser les bâtiments sans avoir traverser les débris, nous disparaîtrons avec eux.
-C’est un travail pour toi, Yiyip-Guiliwip. Nous allons placer des détonateurs à chaque base des cibles. »
Le Shadow glissa de nouveau, cette fois en direction du bâtiment de gauche, emportant avec lui le champ de protection. L’équipe se déploya à l’intérieur du bouclier, et marchant doucement, armes prêtes, observèrent leur expert en démolition piéger un immeuble sans aucune opposition.
« Pourquoi personne attaquer nous ? » Demanda Yuyup.
Seul le grognement de Legkologuikalamolo lui répondit. Les Elites étaient inquiets : les Humains devaient préparer quelque chose… Une communication de leur supérieur sur le terrain n’arrengea pas les choses :
« Les Humains préparent quelque chose… J’ai déjà perdu le contact avec l’équipe Sanctification. Accélérez le mouvement, ou nous y passerons tous ! »
Après un instant de silence, l’Instructeur en chef décida de partager les tâches :
« Legkologuikalamolo, tu suis les Grognards vers le bâtiment en face. ‘Funeemee et moi nous occuperons de celui à notre gauche. Amenez-nous là-bas avec le Shadow, puis garder le véhicule avec vous ; nous nous débrouillerons. »
Avec appréhension, les membres de l’équipe se dispersèrent…

Dans le grand bâtiment désert, les deux Sangheili se rapprochaient de la première base du bâtiment. Son répéteur plasma caler contre son épaule, l’Instructeur en chef jetait des regards attentifs aux couloirs et pièces alentours. Rien… Le bâtiment était désert… Puis soudain, une grande explosion à l’extrémité de l’immeuble. Les Elites pressèrent le pas. Une seconde explosion vint ébranler le bâtiment.
« Ils font exploser leurs propre habitations, maintenant ? S’exclama Moran, nerveux.
-Il ne nous restera bientôt plus de base à faire sauter… »
Une troisième explosion les jeta à terre dans une poussée d’air chaud, parmi les débris et la poussière. La partie du bâtiment qu’ils venaient de quitter s’écroula dans un bruit de tonnerre.
« Les Humains ont piégés leurs immeubles ! Cria ‘Volamnee pour couvrir le grondement. Il faut avertir nos supérieurs et désactiver la dernière bombe, sinon nous y passerons tous les deux ! »
Et, envoyant un message d’alerte, il s’élança vers son objectif.

Au dehors, peu avant, le reste de l’équipe avait commencé à poser leurs charges plasmiques en dehors du bâtiment.
« Moi pas aimer ça du tout ! Pas du tout ! Ne cessait de gémir Yiyip-Guiliwip.
-Toi se concentrer sur explosifs. Le coupa finalement Yuyup. Sinon eux faire boum avant l’heur… »
La première explosion secoua le bâtiment de ‘Volamnee. L’expert en explosif paniqua, mais un grognement de Legkologuikalamolo le fit tenir jusqu’à ce qu’il ait installé la dernière charge. Cette fois-ci, c’en fut trop : Yiyip-Guiliwip paniqua, bondit aux commandes du Shadow, et entraîne bien malgré eux ses camarades vers les débris ; mais, n’ayant pas le talent des Sangheili pour conduire l’engin, il finit par heurter un morceau de métal et fit se retourner le véhicule, désactivant le bouclier d’énergie.
« Voilà, toi content maintenant ? » Le réprimanda Yuyup avec une tape sur la tête.
Le Chasseur se redressa en grognant et Yiyip-Guliwip fila se cacher sous un rocher assez gros pour lui.
« N’empêche, Humains être bêtes. Murmura le Grognard au needler. Si Elite avoir été, lui nous avoir sorti d’ici sans problème, même avec explosion… Eux rien avoir prévu pour retenir nous ? »
C’est à ce moment que choisi de sortir de sa cache un Cyclope, prévu en effet pour empêcher les Covenants de s’enfuir. Le Chasseur prit au dépourvu ne put utiliser son arme de tir avant que, le monstre métallique n’arrive au contact ; le corps à corps s’engagea. Dans sa poigne de fer, la machine écrasa le canon à barreaux de combustible, et souleva le Legkolo d’un uppercut. Ce dernier, plus lent, n’avait pu réagir… Il finit par terre, et un lourd pied en acier vint s’écraser sur lui dans de sinistres craquements. Legkologuikalamolo se débattit quelques instants, puis cessa de bouger. Les deux Grognards, absolument terrifiés, se réfugièrent parmi les ruines.

De son côté, ‘Volamnee avait désamorcé la dernière bombe qui devait faire s’écrouler l’immeuble géant sur lui et son compagnon.
« ‘Funeemee, nous sommes sauvés. Allons aider nos Grognards au dehors. »
Il se retourna… personne. Il était seul. Il revint prudemment sur ses pas. A l’extérieur du bâtiment, le bruit des explosions remplissaient à nouveau l’air ; et c’est avec ce bruit de fond apocalyptique qu’il retrouva Moran sur les lieux de la première explosion, cloué au sol par une barre de fer qui avait volé dans sa direction. La moitié droite de son torse était touchée.  Des débris filaient en tous sens, et la fumée bloquait la vue.
« Moran ! Cria l’Instructeur en chef, l’appelant par son prénom dans la tourmente.
-Vrela ? Articula difficilement l’Elite blessé. Laissez-moi… Ne prenez pas de risque…
-Ne sois pas ridicule. Répondit l’autre en abandonnant le vouvoiement. Je vais te sortir de là. »
Une pierre fila vers sa tête avec une telle vitesse qu’elle désactiva son bouclier. Vrela tomba au sol, du sang s’écoulant d’une ouverture dans son casque. Il rampa avec difficulté jusqu’à son ami.
« Laisse-moi… Répéta ce dernier. Vrela… La clef de mes appartements… A la caserne… prend-là… Lis ce que vous trouvera à l’intérieur… Prend tout… Cela te revient… »
La main de Moran sortit de son armure une clef Covenant, la tendit à son ami, mais retomba, à bout de force, avant d’avoir pu l’atteindre.
‘Volamnee prit la clef. Il regarda la destruction alentour, calcula ses chances de survie… Celle de son camarade, son frère… Et décida de rester pour le sortir de là. Même s’il devait en mourir, il trouverait un moyen.

L’esprit de Legkologuikalamolo commençait à planer entre la vie et la mort, dans ces moments étranges et uniques ou tout ce qui vous entoure semble avoir une nouvelle signification. Son regard mourant tomba par exemple sur le Shadow retourné. Il y vit sa place, spécialement travaillée pour accueillir un Chasseur, et une toute aussi grosse, qui avait servie à contenir les explosifs. Mais ce n’était pas sa fonction première… Les Chasseurs vont toujours par deux. A la vie à la mort… Etait-ce le moment de rejoindre son double au paradis ? Allait-il partir lui aussi, fauché par cette guerre impitoyable qui les opposaient aux Humains ?
Le hasard voulut que le regard de Legkologuikalamolo se posa précisément sur cet endroit. Le hasard voulut que le Cyclope commença précisément à attaquer cet endroit pour détruire le Shadow.
Qu’aurait voulu son double ? Qu’il se laisse mourir ?
L’équivalent d’une larme roula sur le corps meurtri de l’alien géant.
Non.
Il n’était pas temps de partir. Faisant montre d’une volonté implacable, le Legkolo se releva, se dirigea vers le Cyclope distrait et, d’un coup de bouclier, le brisa littéralement en deux. Puis il se laissa tomber, comme à genoux, devant la place qu’aurai dû occuper le Chasseur de sa vie.

Un peu plus tard, Vrela ‘Volamnee revint à pied au camp Covenant, transportant dans ses bras son camarade mourant.

Les deux Grognards étaient rentrés bien avant lui, courant à toute jambe.

Une équipe de recherche retrouva Legkologuikalamolo blessé à mort mais refusant de partir. Il fut mis à l’infirmerie avec l’Instructeur en second.

La mission avait réussi : la majorité de la ville avait sautée, mais avec les Covenants à l’intérieur… Heureusement, le message d’alerte de Vrela avait permis d’éviter le pire. Les Humains menèrent une guerre d’escarmouches et de guérillas, et la zone n’appartenait donc toujours pas aux Covenants.
Quelqu’un surveillait de près la guerre… Quelqu’un avec de grands moyens, et l’équipe de ‘Volamnee en avait fait les frais.

Quand à lui-même, ce qu’il découvrit dans les appartements de son ami changea sa vie…
avatar
Frenchtouch03
Membre

Messages : 111
Date d'inscription : 09/06/2014
Localisation : Dans les étendues de Chi Rho, à porter le combat chez l'ennemi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La destruction de Estorpolice.

Message par ODST913 le Jeu 12 Juin - 15:16

intéressant et bien plus cohérent que la précédente mission, le seul hic viens de mon organisation, j'ai oublier de te dire qu'il fallait que tu poste après Gal mais bon c'est pas trop grave.
avatar
ODST913
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 01/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://halocovenantinvasion.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La destruction de Estorpolice.

Message par Frenchtouch03 le Jeu 12 Juin - 16:28

J'apprécie vraiment le complément !

Oups... Je peux retirer le message et le mettre après, non ?
avatar
Frenchtouch03
Membre

Messages : 111
Date d'inscription : 09/06/2014
Localisation : Dans les étendues de Chi Rho, à porter le combat chez l'ennemi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La destruction de Estorpolice.

Message par Gal'Vron le Jeu 12 Juin - 16:29

J'ai post donc pas de prob non?
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La destruction de Estorpolice.

Message par ODST913 le Jeu 12 Juin - 16:58

non c'est bon, je vous conseille d'aller sur le topic de la bêta dans 5 minutes ça devrait vous plaire
avatar
ODST913
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 01/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://halocovenantinvasion.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La destruction de Estorpolice.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum