Une vie de grunt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une vie de grunt.

Message par Gal'Vron le Dim 22 Juin - 14:46

Reprenant un verre d'alcool, l'écorcheur observait la foule : des kig-yars pour la plupart. Quelques élites dans un coin, un huragok en guise de videur et le commandant Rog Jado dans un coin de la salle avec ses quatre gardes du corps attablés avec lui.
Gal était au bar, entrain de boire à en perdre raison, l'opération de destruction massive du QG lui restait toujours en travers de la gorge et quoi qu'en puisse dire les autres, il savait qu'il était irréprochable là dedans. Si le commandement était trop con pour se remettre en question c'était leur problème et pas celui du technicien qui savait parfaitement son travail. Qu'il soit chef d'équipe où troufion, ça ne changeait en rien son avis sur les gradés. Au dernière nouvelle, le commandement des Rapaces étaient divisés en quatre : Rog Jado pour les écorcheur, Jera Karnt pour les troupes de snipers et deux élites aux noms imprononçables pour la chair à canon.
-Alors, du mal à encaisser Estorpolice? Lui demanda une voix familière.
Un élite de choc, celui qui avait survécu au pélican.
-Ouais... C'pas l'envie de faire un carnage qui me manque.
-J'ai peut-être une fenêtre pour nous.
L'écorcheur releva la tête de son verre et regarda attentivement le soldat.
-Les morveux des chefs qui nous ont envoyé au casse pipe, ils sont ici.
Passez à tabac les gamins d'incompétents? Ca lui plaisait, ça lui plaisait même beaucoup. Le chef de groupe hocha la tête, parfois un signe remplaçait toutes les paroles du monde, l'élite eu un sourire et prit une bouteille d'alcool à moitié pleine qu'il tendit à Gal. Ce dernier en prit une bonne lampée avant de la passer au combattant de choc qui termina avant de la briser sur le crâne d'un de ses compatriotes.
-Fils de pute, je vais te faire la peau en lambeaux. Hurla sa victime en se relevant.
Avant même qu'il puisse tenter quoi que ce soit, le technicien saisit une chaise et la fracassa sur la tête de ce qui allait être le premier KO du longue bagarre.
Des cris retentirent avant que l'ensemble de l'établissement ne se transforme en une immense arène, Kali donna le top départ en lâchant un croassement bestial.
Tout le bar était devenu un immense champ de bataille où l'on se battait de la plus vieille des façons : aux poings avec tout ce que l'on avait sous la main. Le commandant Rog continuait de savourer son alcool tandis que ses quatre cerbères le protégeait. Les fils d'officiers participaient joyeusement à la baston endiablé par la musique et l'alcool, on se battait au rythme de basses, on tombait en cœur avec la musique et l'on triomphait en accord avec les coups.
Le duo insolite se fraya en chemin à grand renforts de clefs articulaires pour Gal et par l'agilité naturelle des élites pour le soldat de choc.
Tout se compliqua quand les gardes du corps de leurs cibles s'interposèrent : l'écorcheur faisait face à deux élites aux airs mauvais, des minors. Tandis que le sangheili se coltinait une poignée de rapaces.
Mue par un honneur maladif, un élite attendit bras croisé que son collègue pulvérise le technicien qui mesurait une tête de moins. Ce dernier enleva sa veste qu'il lança sur son adversaire qui repoussa le projectile avant de découvrir la patte gauche lancée à toute vitesse sur lui. Le coup de pied porta ses fruits et l'ennemi tomba à genou, les mandibules ensanglantées. Gal finit le premier d'un second coup de pied au visage avant de reporter son attention sur le deuxième qui s'échauffait.
L'écorcheur n'eu pas le droit à un deuxième round : Kali surgit de nulle part et mordit au cou l'élite qui la repoussa avant de s'enfuir en se tenant la nuque.
Le combattant de choc en finissait avec le dernier rapace.
Leurs cibles s'étaient réfugiés dans un box privé à l'écart.
-Je prends mon compatriote, vous le rapace.
-Affirmatif. En y pensant, vous ne m'avez toujours pas dit votre nom.
-Praga'Conchiyo, et vous?
Gal'Vron. Ce fût un plaisir de vous parlez avant la cour martiale.
L'élite hocha la tête, les deux tirèrent les rideaux où s'étaient planqués leurs victimes. Le sangheili fût attrapé par le major et valsa hors du box tandis que le chef de groupe et le rapace restait à l'intérieur. Les deux tournaient autour de la table, mais l'écorcheur veillait soigneusement à rester derrière la sortie.
-Vous me voulez quoi? Demanda le kig yar.
-Ta vie, peut-être. Mais surtout un exemple.
Son congénère déglutit.
Gal commençait à se lasser de ce petit jeu, grimpant sur la table avant de bondir sur le rapace qui poussa un petit couinement en tombant au sol. L'écorcheur le dominait, aussi bien en taille qu'en force.
-J'ai pas d'argent.
Un coup de poing l'interrompit.
-JE VEUX DES PUTAINS D'EXPLICATIONS! Pourquoi des putains de charniers! Pourquoi toutes ses morts inutiles! Hurla le technicien, ponctuant chaque exclamations d'un coup au visage.
-Police, main en l'air immédiatement!
La PM.


Que c'était-il passé après l'arrivée de la police? Un immense combat contre les forces de l'ordre qui faisaient face à des camarades qui en avaient assez du combat et qui en avaient vu trop.
Le rapace avait un cocard, lui aussi.
Contrairement aux apparences, l'écorcheur n'était pas en prison, en cour martiale où devant un peloton d'exécution. L'avantage d'avoir des amis aux placés qui veillaient au grain.
Praga était avec lui, en face il y avait le commandant Rog.

-Bon, je vous ai sortit de ce merdier car j'ai placé des espoirs en vous. Maintenant, vous allez m'écoutez très attentivement : Major Gal'Vron, vous serez transféré avec votre unité dans une autre section. Pas de traitement de faveur, même chose pour Praga.
Mais, avant de partir je vais me permettre de vous rappeler une chose : vous me devez un service. Il est possible qu'un jour je vous demande quelque chose au sujet d'une mission. Je ne m'attends pas à ce que vous le fassiez plus d'une fois car après la première fois nous serons quitte.
Bref, venons à l'essentiel : depuis le début des affrontements je tiens un tableaux de chasse. Grossièrement il s'agit d'une série de soldats de l'UNSC à tué, pour permettre au moral des troupes de remontés, et d'autres coups d'éclats. Si vous voulez vous faire des à côtés, n'hésitez pas à me rapporter des têtes.

-Des noms où un profil type?
-A vous d'en trouvez.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de grunt.

Message par ODST913 le Dim 22 Juin - 16:36

Je vais peut être revenir sur le fait de prendre en compte ou pas c'est mission, mais si je les prend en comptes ça ne seras pas de la même manière que les missions.
avatar
ODST913
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 01/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://halocovenantinvasion.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de grunt.

Message par Gal'Vron le Dim 22 Juin - 17:49

Prend en compte, j'assume tout.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de grunt.

Message par Gal'Vron le Lun 23 Juin - 20:30

-Tire, sale con, t'as pas les couilles pour ça! Hurlait l'ultra.

En face, Praga, la respiration haletante, un fusil à plasma entre les mains, braqué sur le front de son compatriote plus gradé. La tension était palpable au point que l'écorcheur restait silencieux, Rog avait été très clair, en cas de dérapage les deux devaient se couvrir mutuellement lors de leurs rapports sur l'opération. Trois rapports : eux deux et l'ultra.
Mais il y en aurait un de moins.
L'écorcheur ferma les yeux, cherchant à se remémorer les événements passés pour trouver le courage d'abattre l'enfoiré qui avait tenté de tuer la clef de voûte de l'opération.

***

Trois jours avant, une paire de spirits décollaient avec trois banshee pour attaquer un bunker. L'équipe de Gal, la nouvelle de Praga et deux équipes d'invasion en plus de l'ultra qui avait l'opération à charge, l'arrivée s'était effectuée sans soucis. Le béton de la fortification souterraine avait volée en éclat et la troupe s'était introduite dans le centre de contrôle dans le plus grand calme après avoir diffusé du gaz assommant.
Mais le pire restait à venir : l'équipe d'Odst présente avait été séparée et chacun était sous la garde de deux grognards qui avaient ordre de tuer. On torturait l'officier comme il le fallait dans ce qui avait été jadis une salle de réunion tandis que les Covenants se répartissaient les tâches.
On l'avait assignée à la garde de la cheftaine à la tête des troupes orbitales, pour la première fois depuis les multiples affrontements contre eux il avait l'ascendant. Pourtant l'envie de lui faire payer toute les défaites que ses compatriotes avait infligé à l'écorcheur n'était pas présente, juste une forme d'admiration pour des êtres inférieurs physiquement qui dominaient par le mental et la tactique.
Au final, Gal avait laissé sa prisonnière manger ses rations, à ce moment le technicien n'imaginait pas que les choses prendraient une tournure si particulière. De plus s'était l'occasion pour le natif d'Eayn d'en apprendre plus sur ces unités tant redoutés, si fiables et fortes. On apprenait de ses défaites et encore plus quand on avait l’opportunité de parler avec l'ennemi. Les heures passaient plus vites quand on avait un partenaire de discussion sous la main, les élites étaient aveuglés par l'honneur, les grognards par la couardise. Les humains faisaient d'excellents interlocuteurs quand ceux-ci étaient ouverts au dialogue, pour une fois ses talents linguistiques ne servaient pas à hurler des questions où des insultes. Au final, malgré la relation plutôt ambigu qui s'était installé entre les deux, le duo avait sympathiser par intérêt commun : la soldate pour favorisée ses chances de survies, l'écorcheur pour en apprendre plus sur les tactiques militaires humaines.
Mais les jours passèrent, la ligne de front tanguait dangereusement et l'objectif s'éternisait. Gal malgré ses talents n'arrivait pas à craquer les codes d'accès humain. La tension s'accentuait et les hommes étaient à fleur de peau.
Tout dérapa lorsqu'une bagarre éclata, détruisant les derniers retranchements de patience de l'ultra qui avait laissé en pâture les odst aux rapaces. Les élites s'opposèrent à la décision de leur chef mené par Gal qui était le fer de lance de la petite insurrection. L'écorcheur tua de sang froid l'un de ses congénères qui s'était attaqué à la cheftaine.
Praga guidé par une pulsion expéditive avait braqué son fusil à plasma sur le front de l'officier après que celui-ci ait tenté de battre à mort la prisonnière.
Plus personne ne savait où la situation n'en n'était.

***

Le technicien prit une longue inspiration, épaula et tira, abattant d'une aiguille l'élite qui s'écroula. Maintenant la situation pouvait revenir à la normale.

-Shelley, les codes de l'officier, tu les as non?
-Oui.
-Tape les. Je ne garantis pas que nous pourrons contrôler la situation encore longtemps, des troupes se positionnent à l'extérieur et on ne sait pas de quel camp. Alors bouge.

L'odst ne pipa mot et se précipita sur le clavier avant de valider toute les autorisations de télécharger les données sur le terminal portable Covenant.
Le syndrome de Stockholm sous sa forme la plus pure.
Maintenant il fallait sortir, les élites et les rapaces se servirent des otages comme boucliers humains, les grognards périraient pour la cause s'il s'agissait de marines à l'extérieur.
Une sortie nocturne, Praga et Gal en tête de file, une balle siffla et pulvérisa sur le coup un rapace. Des échanges de tir de toutes les couleurs résonnèrent, les deux camps étaient là. Shelley et les deux aliens furent les plus malins et se précipitèrent à couvert, l'élite profitant de sa constitution et de son bouclier tapa un sprint jusqu'aux lignes alliées.
C'est cette occasion qu'attendit la soldate pour attaquer par surprise l'écorcheur. Un corps à corps inhumains s'engagea entre les deux protagonistes, illuminé par la lumière d'une fusée éclairante pour aveugler les tireurs d'élites qui voudraient abattre les combattants.
Ce fut finalement le technicien qui sortit vainqueur du combat, usant de son fusil à aiguille pour tirer une balle dans l'épaule de son assaillante après moult esquives et parades. Celle-ci retira l'aiguille sous le regard partagé de l'alien.
Elle se battait pour sa race, lui pour l'argent. La cause la plus honorable était celle de son adversaire, la cause la plus rentable la sienne. Le Covenant baissa son arme et agrippa par le collet sa victime, l'emmenant jusqu'aux escouades en renforts.
Ce n'était pas aujourd'hui qu'elle mourrait, ni lui.
Il avait été le plus pragmatique, voilà ce qui lui avait permit de survivre.  
Toutefois ça ne le dispenserait pas d'une petite visite en taule pour se donner bonne conscience.

HRP : écrit d'une traite, j'ai mal.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de grunt.

Message par ODST913 le Mar 24 Juin - 5:33

tu sais ce n'est pas obligatoire ce RP, donc tu est le seul maître dessus et tu n'as pas a respecté les limites de temps qu'il y a pour les missions
avatar
ODST913
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 01/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://halocovenantinvasion.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de grunt.

Message par Gal'Vron le Mar 24 Juin - 8:11

Je sais, mais disons que c'était une tournure obligatoire pour la suite de l'intrigue que je compte faire  Twisted Evil 
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de grunt.

Message par Geek of Reach le Mar 24 Juin - 21:50

Ah... sont cons ces humains. C'est pas demain la veille qu'un covenant aura un syndrome de Stockholm... Et dire que le commandement ne m'a toujours pas envoyé exécuter des otages avant qu'il fassent ce genre de conneries. Ça me poserai pas de problèmes, pourtant. (ça serait d'ailleurs un bon moyen de développer la psychologie de mon perso...)
avatar
Geek of Reach
Admin

Messages : 79
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 18
Localisation : Chi Rho

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une vie de grunt.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum