Un entretien avec Lucifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un entretien avec Lucifer

Message par Gal'Vron le Mar 19 Aoû - 10:27

Le Sentinelle était une frégate rapace, avec tout ce que ça comportait, loin d'être un immense vaisseau de guerre taillé pour détruire des cuirassés, le bâtiment du commandant Rog' était bâti pour être un QG mobile pouvant détecter toute menace à des années-lumières à la ronde. Aucun système de défense si ce n'est des canons légers pour abattre les chasseurs qui s'approchaient un peu trop près, les boucliers et les réacteurs s'alimentaient aux mêmes générateurs ce qui faisait que le Sentinelle pouvait battre des records de vitesses ou de résistance mais pas les deux en même temps. Mais l'une des grandes différences avec une frégate normale était ses hangars gigantesques qui contenaient des nuées entières de chasseurs prêts à en découdre.
Au milieu de tout ça il y avait Gal, le technicien, celui qui se shootait aux amphétamines et qui avait ensorcelé une ODST d'après certains. Maintenant en récompense de ses bons et loyaux services on le collait en tant que messager. C'était mieux que le front, mais il aurait souhaité mieux.
Le vrombissement d'un Spirit l'interrompit dans ses réflexions, l'élite que le commandant Rog' voulait voir venait d'arriver, à vrai dire l'écorcheur ne savait pas s'il devait envier l'élite ou compatir à son sort ; le maître du vaisseau était imprévisible bien qu'il soit un excellent meneur d'hommes.

-Major, par ici. Cria Gal.

Il était de l'autre côté du hangar, près des portes de sécurité en cas de dépressurisation du hangar. Derrière il y avait deux... Assassins? Garde du corps? Mercenaires? En tout cas il s'agissait de membres de la garde rapprochée du commandant et ça n'émanait rien de bon, quand Jado se décidait à envoyer deux écorcheurs en armure noires c'est qu'il y avait quelque chose pas net. Les rumeurs qui circulaient sur eux n'étaient pas les plus rassurants, des meurtriers, des tueurs de différents clans rapaces. A vrai dire depuis que le technicien avait conscience de l'existence de tels soldats il n'avait plus vraiment envie de retourner sur T'Vao couler de bons jours.

-Major Gal'Vron, section d'éclairage et de reconnaissance tactique. Enchanté de faire votre connaissance. Annonça l'observateur en se mettant au garde-à-vous. Suivez-moi, le commandant vous attend.

HRP : soit on peut dialoguer en chemin sur les occupations du commandant où on peut directement faire l'entrevue.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Frenchtouch03 le Mar 19 Aoû - 10:47

HRP : Je suis pour que l'on dialogue un peu en chemin.
 
A croire que le monde entier se liguait contre lui... A peine avait-il enfilé son armure Forerunneur qu'un supérieur voulait le voir personnellement, entre tous les Instructeurs du Quartier Général Covenant.
 
Voyant Gal'Vron se présenter, il lui rendit son salut :
"Instructeur Vrela 'Volamnee, section de soutien lourd. L'enchantement est réciproque, Major." 
En chemin, les mêmes réflexions que celles qui avaient occupées l'esprit de l'Ecorcheur traversèrent celui de l'Elite. Conscient d'avoir affaire aux yeux et aux oreilles de l'inquiétant Commandant, il posa une question banale :
"Savez-vous pourquoi le Commandant m'a convoqué ?"
 
En fait, il avait des tas d'idée en tête : le massacre d'Estorpolice, son armure, le passé de son ancien Instructeur et ami... Que pouvait bien lui vouloir celui que l'on surnommait parfois le diable ?
 
Quel humour ! Le Paladin allait rencontrer le diable !
 
HRP : Je suis excité à l'idée de notre première coopération !


Dernière édition par Frenchtouch03 le Ven 22 Aoû - 18:19, édité 1 fois
avatar
Frenchtouch03
Membre

Messages : 111
Date d'inscription : 09/06/2014
Localisation : Dans les étendues de Chi Rho, à porter le combat chez l'ennemi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Gal'Vron le Mar 19 Aoû - 11:28

"Savez-vous pourquoi le Commandant m'a convoqué ?"

La grande question que l'écorcheur se posait, après tout Rog Jado était un enfoiré de première qui savait s'y prendre pour contrôler les gens et les manipuler. Mais l'un des rares bons points à être sous son commandement était sa protection ; personne hormis lui n'avait le droit de toucher à ses hommes, c'était ses soldats, à lui de les punir. Les quatre Covenants aboutirent dans une grande salle et depuis la passerelle qu'ils traversaient ils avaient une vue plongeante sur les prisonniers ; humains et Covenants. Parmi la première catégorie il y avait Shelley, sa dernière prise en date, depuis l'opération du bunker, l'ODST foudroya du regard Gal.

-Ça, personne ne le sait. Je vous laisse admirer les prisonniers, on les garde pour la manutention et les autres tâches de ce genre, ça fait gagner du temps et de l'énergie. Quelques conseils quand vous aurez le commandant en face de vous : oubliez tout ce qu'on a pu vous enseigner ; votre sang est égal au mien ici, la seule chose qui fait la différence c'est le grade. Pour l'instant vous ne lui devez rien, mais quand vous aurez une dette envers lui vous avez intérêt à faire ce qu'il demande, sinon vous pourrez demander à Shelley comment elle s'est retrouvée ici. Annonça le technicien en pointant du doigt l'ODST. Si je ne l'avais pas capturé comme il l'exigeait je pense que je serais à sa place, mais maintenant je ne lui dois plus rien et je m'arrangerais pour que ça continue ainsi.
Une dernière chose : tant que vous êtes dans ce vaisseau la parole du commandant à force de lois, alors évitez de le contrarier, il a de l'influence en salle de commandement.
Tout est clair?
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Frenchtouch03 le Mer 20 Aoû - 10:09

Ca ne plaisait guère à Vrela 'Volamnee, qui venait tout juste de reprendre son ancien titre de Paladin, de rencontrer un tel Kig-Yar... Mais puisqu'il le fallait.
"Que ce qui doit être fait soit fait. Dit-il d'un air résolu. Il me tarde de retourner me battre pour notre Alliance."

"Même si tu doutes d'elle, n'est-ce pas ? susurras une petite voix dans sa tête. Tu n'es plus sûr de la mission divine des Prophètes, de l'existence de leurs dieux... Tu doutes. Et bientôt, cela risque de se sentir."


Dernière édition par Frenchtouch03 le Ven 22 Aoû - 13:36, édité 1 fois
avatar
Frenchtouch03
Membre

Messages : 111
Date d'inscription : 09/06/2014
Localisation : Dans les étendues de Chi Rho, à porter le combat chez l'ennemi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Gal'Vron le Mer 20 Aoû - 11:36

L'odeur de l'encre encore chaude, les lignes noires comme les ténèbres eux-mêmes, regardez son chef-d'oeuvre entrain de sécher tandis qu'une musique douce d'ambiance passait. Il n'y avait rien de mieux, c'était un sentiment grisant de dessiner la première lettre de son clan en vieux rapace, mais ça les simples troufions ne pouvaient le comprendre. Avachis à regarder des danseuses où à se lobotomiser devant des hologrammes ou pires ; devant la connerie profonde des vieux gâteux de prophètes. Mais ça c'était un loisir que seuls les natifs d'Eayn pouvaient comprendre, les autres ne pouvaient ressentir cela, la faute à un endoctrinement poussé.
La porte s'ouvrit : le Major Gal'vron à la suite de l'autre élite qu'il avait invité : la major Vrela 'Volamnee.

-Major Gal'Vron, descendez et ramenez-moi l'humaine, Shelley, et une grande bâche plastique, ça évitera de tâcher le sol.

Le technicien claqua des bottes avant de quitter la salle.
Le commandant laissa de côté l'immense toile qu'il peignait.
Le bureau était spartiate : un siège, une table, un terminal et un holo-projecteur. Sur un mur une série de photographies représentant les hommes morts sous con commandement, il devait y en avoir une trentaine, mais pour combien d'années de service.

-Major Vrela'Volamnee... Vos états de service parlent pour vous, fort, intelligent, juste l'honneur où il faudra que l'on revoie quelques notions.
Il n'y a aucun micro dans la salle et il n'y a ni bonne ni mauvaise réponse à mes questions.
Vous avez le choix : la destruction de l'alliance ou la disparition de votre race. Qui meurt?


Qui soutenait-il ? Le Covenant ou sa planète?
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Frenchtouch03 le Jeu 21 Aoû - 15:40

Le Sangheili se concentra un instant. L'Alliance avait ses très mauvais côtés, mais aussi ses bonnes choses : une technologie plus poussée, une paix durable avec plusieurs autres espèces de la galaxie, même si cette paix était fondée sur la guerre. L'Ecorcheur l'interrogeait juste quand il était plein de doute dans ses convictions... Il essaya de contourner la question vicieuse de son interlocuteur, même s'il n'était pas spécialement doué pour :
"Tant qu'un des miens restera vivant, l'Alliance pourra être reconstruite. Je choisis donc sans détour la survie de mes frères... incluant la résurection prochaine d'une Alliance grande forte, et équitable."
avatar
Frenchtouch03
Membre

Messages : 111
Date d'inscription : 09/06/2014
Localisation : Dans les étendues de Chi Rho, à porter le combat chez l'ennemi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Gal'Vron le Jeu 21 Aoû - 17:12

Le commandant soupira, à la fois déçu et agréablement surpris, à la fois stupéfait et amuser par une réponse qu'il attendait. Quand il posait cette éternelle question il y avait en général deux types de réaction ; ceux qui prenaient position et ceux qui optait pour l'esquive. Là, le raisonnement était poussé, chose dont n'était pas spécialement friand l'écorcheur ; un soldat qui pensait était un soldat qui pouvait remettre en cause les ordres, et ceux qui remettaient en cause sa sainte parole finissaient à l'incinérateur.

-Mais saurez-vous réapprendre des choses simple comme cultiver la terre? Cela fait bien longtemps que les Elites partent et vivent pour la guerre. Le grand problème c'est ça ; l'alliance, on vit pour l'alliance, on ne vit plus pour accomplir nos rêves mais pour l'alliance, on doit payer notre toit, on paie de notre sang, pour un grand voyage dont la plupart d'entre nous ne verrons pas le but.

Gal'Vron revint avec l'ODST, menottée aux jambes et aux bras, libérant la soldat de ses entraves sur ordre du commandant qui mit en joue la membre des forces spéciales, l'écorcheur étala la bâche plastique au sol.

-Vrela 'Volamnee, membre des troupes de choc, prouvez-moi votre valeur, et... Acceptez le cadeau qu'a capturé le technicien ici présent.

Gal'Vron regarda avec surprise le Commandat, à quoi jouait-il. L'observateur tactique déglutit en constatant que le commandant était entrain de chauffer une sorte de... Tampon avec un briquet.

-Une vieille tradition ancestrale sur T'Vao est de marquer au rouge son clan d'origine, maintenant on marque à l'azoth pour ça repousse blanc.
Marquez votre propriété.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Frenchtouch03 le Ven 22 Aoû - 13:35

Cet endroit lui donnait la chair de poule, c'est certain. Le Commandant pensait un peu comme lui... Sauf que lui n'aurait jamais osé demander ce que Rog' voulait lui imposer.
Il réfléchit à toute vitesse : il pouvait marquer l'Humaine, puis s'en débarasser pour la suite ; elle regagnerait son camp et pourrait recommencer à vivre. C'était sans doute la chose la plus sensée à faire. Mais son orgueil l'emporta : il ne s'abaisserait pas à faire le travail d'un vulgaire trafiquant d'esclave, lui-même étant de toute façon opposé à ce concept !
Malgré sa bienveillance, il était encore trop jeune et inexpérimenté pour penser que l'Humaine pouvait pâtir de son orgueil... ou, comme un Sangheili, voir sa vie détruite avec son honneur si jamais elle était "marquée".
Vrela ne bougea pas pendant quelques instants, puis :
 
"J'accepte le cadeau, mais j'attends l'occasion de "prouver ma valeur", selon vos propres termes, mon Commandant. Vous ne vouliez sans doute pas parler du fait de marquer une victime innocente et sans défense ? La rabaisser à l'état d'animal pour nous élever dans l'estime de quelqu'un ?"

HRP : J'hésite en l'Indigo et le Violet pour la couleur de mon texte...
avatar
Frenchtouch03
Membre

Messages : 111
Date d'inscription : 09/06/2014
Localisation : Dans les étendues de Chi Rho, à porter le combat chez l'ennemi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Gal'Vron le Ven 22 Aoû - 15:24

Il venait de le traiter d'abruti fini, il venait d'insinuer qu'il s'était trompé dans ses dires alors que c'était tout le contraire : il avait parfaitement exprimé sa volonté. Le commandant ordonna d'un geste à son subordonné de remettre les entraves à la prisonnière.
Rog comprenait parfaitement l'élite : marquer une prisonnière comme si c'était du bétail, c'était affligeant quand il y avait des moyens plus surs d'identification ; bracelet électronique, puce sous cutanée et autre. Mais justement c'était là que tous ceux qui passaient dans son bureau se trompaient, ce n'était pas une façon de marquer sa propriété, ni même de faire plaisir à l'officier qui se tenait devant eux.
Non, c'était une forme d'illumination qu'aucun prophète ne prêchait car trop directe et trop archaïque, c'était simplement l'éducation des soldats.
Il avait torturé, assassiné, brisé, toujours sans aucun plaisir derrière car il le faisait pour obtenir quelque chose. Le sadique qui y prenait plaisir était vu avec dégoût de ses pairs, lui on le craignait car la moralité où le plaisir n'entraient jamais en ligne de compte dans son travail. Bien sûr qu'il pourrait lui même marquer puis offrir des prisonniers à ses hommes, mais ils devaient s'affranchir d'une barrière que le Covenant imposait : la conscience. On parlait aux enfants de la guerre comme d'un rite de passage où l'on prouvait sa valeur au monde entier et s'était vrai, mais ce qu'on oubliait c'était les épisodes barbares de la guerre. Tuez un humain et voir ses tripes se répandre à même le sol ou bien devoir tuer des captifs pour impressionner l'ennemi, non ça n'avait rien de beau, rien de glorieux.
La guerre s'était se salir les mains, c'était faire de actes immondes. Ses hommes, ceux qu'il chaperonnait et protégeait, eux savaient cela et n'hésiterait pas à mettre la main dans le cambouis le moment venu car ils l'avaient tous fais.

Ils avaient tous marqué un prisonnier au rouge alors qu'il était sans défense.
Rog se leva et se dirigea vers l'humaine qui soutint le regard de glace de l'écorcheur.

-Une action entraîne une conséquence, l'inaction aussi. Voyons quelle conséquence je peux provoquer.

Fauchant l'ODST, le commandant abattit une grêle de coups sur la soldate à terre. Toujours avec le sang froid qui caractérisait l'officier, aucune émotion ne transparaissait si ce n'était une pointe d'agacement. Au troisième coup de pieds Shelley eu un crachat sanglant, c'était le moment d'arrêté.

-Je peux paraître ignoble, je peux paraître ordurier mais je le fais pour d'excellentes raisons : vous ne voulez pas agir, très bien, les autres agiront.
Pour répondre à votre question, si, je voulais que vous rabaissiez cette humaine méritante pour son courage à l'état d'animal qu'on marque au rouge.
Je vous proposerais de marquer au rouge quelqu'un, ce sera elle. Vous aurez toujours le droit de refusez, j'aurais toujours le droit de la frapper, je fais ça depuis vingt ans, ce n'est sûrement pas elle qui mourra d'un dérapage de ma part.
Pourquoi ?
Car un jour vous serez amenez à faire équipe avec un autre des mes hommes, il se peut que ce soit Gal, peut-être quelqu'un d'autre.
Ce jour là, vous devrez vous salir les mains.
Ce jour là, votre hésitation pourra coûter la vie à quelqu'un, à moi, à un ami, à un membre de votre famille.
Vous aurez le droit d'échouer, de refuser de salir votre honneur.
Mais je serais là, je serais dans votre ombre quand vous dormirez.
Quand vous vous réveillerez, vous serez à la place de Shelley à encaisser mes coups.
Major Gal'Vron, je vous serais reconnaissant de remballer la bâche, je laisse la soldate à votre disposition pour aujourd'hui.


Le soldat s'exécuta puis disparu avec l'ODST inconsciente.
Le commandant se remit dans son siège.

-Une dernière question, ensuite je vous laisserais quelques heures à... mieux découvrir le vaisseau et ses secrets où a vous en aller.
Pourquoi suis-je entrain de vous parler, quel est le but ultime de toutes mes machinations à votre avis.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Frenchtouch03 le Ven 22 Aoû - 18:18

Sans broncher, et se rendant vaguement compte qu'il était légèrement responsable des coups que l'Humaine venait de recevoir, Vrela resserra sa main sur sa cape en étrange matière.

Posant son regard sur Gal, il se fit cette réflexion : oui, bien évidemment qu'il n'hésiterais pas à tuer sur le champ de bataille. A tabasser un soldat pour qu'il lui dise où se cache la bombe qui risque d'emporter ses camarades Covenants. Il fallait réagir au danger. Mais dans cette pièce, où était le danger ?
Son regard retourna sur l'Ecorcheur.

"A mon avis, dit-il, vous vouliez vous assurer que j'étais différent de vos soldats habituels, mon Commandant."
avatar
Frenchtouch03
Membre

Messages : 111
Date d'inscription : 09/06/2014
Localisation : Dans les étendues de Chi Rho, à porter le combat chez l'ennemi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Gal'Vron le Ven 22 Aoû - 19:08

Tout faux, sur toute la ligne, s'il mettait autant de mise en scène ce n'était pas pour savoir si un troufion qui pouvait claquer à chaque mission était différents des autres où pas. Celui-ci était juste sapé comme un guignol avec sa cape, mais bon, on ne pouvait pas tout imposer aux hommes de troupes sinon il y a longtemps qu'il aurait une armée de choc à ses ordres.

-Que non. Chacun de mes soldats est unique, chacun à ses motivations personnelles.
Je veux sauver les Covenants, pas le Covenant, mais biens ceux qui constituent cette alliance ; la révolte des grognards est le fruit d'une rébellion car il n'y avait pas d'ennemi commun. A défaut d'imaginer que d'autres événements de ce type puisse survenir je préfère m'assurer qu'un maximum de soldats reviendront de cette guerre, quitte à employer des méthodes expéditive.
Détruire une vie pour en sauver des millions ça parait simple, mais quand cette vie pourrait tout aussi bien garantir l'avenir de l'alliance c'est autre chose.
Quand je dis ce salir les mains, ce n'est pas de tuer des humains ou pire. C'est tuer son équipier car il voulait se mutiner, c'est faire chanter un collègue pour un objectif ultérieur.
Vous n'arrivez pas à marquer une humaine, qui me dit que vous pourrez tuer un innocent pour le bien de la nation.
Le doute ne m'est pas permis dans mon travail.
Disposez, si vous voulez retrouvez votre collègue il doit être au pénitencier.


Les portes s'ouvrirent dévoilant deux écorcheurs en armures noires, pas des spec-ops mais ça se pourrait bien qu'il soit leur équivalent rapace.
Que faire maintenant? Partir où aller voir Gal?
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Frenchtouch03 le Sam 23 Aoû - 11:27

Vrela 'Volamnee était furieux. Dans son esprit, tuer un innocent ne pouvait pas faire le bien de l'Alliance. Avec un salut raide mais aussi respectieux que possible, il quitta le bureau du Commandant.

Il décida de retrouver Gal'Vron. Lui, au moins, semblait un peu moins "La fin justifie les moyens" que le Commandant. En tout cas, il voulait s'en assurer.

Il partit donc en direction du pénitencier.
avatar
Frenchtouch03
Membre

Messages : 111
Date d'inscription : 09/06/2014
Localisation : Dans les étendues de Chi Rho, à porter le combat chez l'ennemi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Gal'Vron le Sam 23 Aoû - 12:49

Le pénitencier se distinguait des autres zones de détention que l'on pouvait croiser ailleurs ; hormis les cellules verrouillés par des barrières il y avait une salle commune où les gardes observaient les prisonniers du haut de leurs miradors, Gal'Vron était en haut à vadrouiller en surveillant les humains et une poignée de rapaces qui avaient eu la bêtise de jouer au plus malin avec Rog. Les trois quarts des prisonniers étaient marqués au rouge ; certains par une calligraphie, d'autres par un emblème, évidemment gardiens comme détenus savaient parfaitement qu'il ne fallait pas lorgné sur la propriété d'autrui.
La structure de l'endroit était faite pour maintenir en détention sur un longue durée les pensionnaires du vaisseau : des cellules qui donnaient sur une salle commune qui faisait office de cours et salle à manger. Quant à la cuisine, le strict minimum ; un tableau indiquait la taille de la ration journalière en fonction de la race, du sexe et de l'occupation du détenu.
Tout était calculé pour rentabiliser un maximum les prisonniers en les faisant bosser douze heures par jours. L'ingénieur contrairement aux autres étaient entrain d'utiliser un écran tactile, les captifs avaient droit à un collier explosif qui donnait en temps réel leur localisation. L'outil idéal pour s'assurer qu'il n'y avait pas de fuyard, basique mais diablement efficace même si un seul de ces collier coutaît une cinquantaine de Gekz, ça semblait peu mais quand on savait qu'il y avait deux cent cinquante prisonniers en moyenne autant de colliers c'était douze milles deux cent cinquantes milles balles en moins. Avec ça on pouvait s'acheter un croiseur de petite taille au moins.
Si en plus on comptait le moteur qui permettait d'aller en sous-espace la frégate avait une valeur effroyable.
Gal'vron était sur l'une des passerelles avec une bouteille de thé, un petit réconfort qui aidait à tuer le temps. Quand celui-ci aperçu l'élite il lui fit signe de venir, après tout ce n'était pas tout les jours qu'on assistait même partiellement à l'initiation d'un nouveau.

-Vous n'êtes pas en bas, c'est déjà ça. Alors cette entrevue?
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par ODST913 le Lun 1 Sep - 8:57

C'est terminé on peux passé aux chose sérieuses?
avatar
ODST913
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 01/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://halocovenantinvasion.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Frenchtouch03 le Dim 7 Sep - 16:16

Désolé, on a oublié de le dire... Ce JdR est fini, MJ ! La guerre est à nos portes... Mais les Covenants vont sans doute ouvrir la leur pour foncer dans le tas !
avatar
Frenchtouch03
Membre

Messages : 111
Date d'inscription : 09/06/2014
Localisation : Dans les étendues de Chi Rho, à porter le combat chez l'ennemi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par ODST913 le Lun 8 Sep - 14:49

ok bon dans ce cas les missions arriveront dans le week end.
avatar
ODST913
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 01/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://halocovenantinvasion.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un entretien avec Lucifer

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum