[COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Gal'Vron le Sam 13 Sep - 18:04

-Jackhammer-421 en route pour la base, Echo 215 ouvrez la marche on a des prisonniers.

C'était lui et Bara les prisonniers ; repéré pendant un repérage en plein jour sur ordre de l'état-major à des kilomètres de toute civilisation. La relève était arrivée pile au mauvais moment et les deux pélicans qui devaient renouveler les troupes les avaient repéré, il fallait avouer que depuis le conifère qu'il avait escaladé pour mieux observer on pouvait facilement le repérer depuis les herbes.
"Les feuillus c'est touffu, les conifères c'est galère."
Voilà un bon moyen de se souvenir de quel arbre était adapté à l'observation tactique.

-Eh connard d'oiseau, à ton avis tu tiendras combien de temps avant de parler? S'énerva un marines.

Plutôt parler que de mourir au nom de l'alliance. De toute façon il n'allait pas tarder à claquer s'il parlait et s'il ne parlait pas il mourrait donc dans tous les cas il décéderait prématurément quel que soit son choix.
Au final le technicien l'avait dans l'os s'il ne faisait rien.

-Le temps de voir ta gueule!

Gros silence. Le marines bondit sur l'écorcheur qui malgré les menottes aux poings frappa au visage son assaillant, les autres soldats se précipitèrent pour séparer les deux partis quand le pélican trembla.
Entre deux insultes les explosions fusaient et un immense choc secoua l'engin qui s'écrasa, un deuxième impact suivit. La soute s'ouvrit alors que la bagarre continuait, l'eau inonda rapidement le compartiment, les marines alourdis par leurs armures ne survirent pas longtemps et finirent noyer dans le fond de la rivière. Bara et le technicien remontèrent difficilement à la surface avant de s'échouer sur la berge, l'écorcheur cracha l'eau qui lui brûlait les poumons avant de regarder autour de lui ; rien.
Se levant difficilement, trempés jusqu'aux os et frigorifié l'écorcheur tituba avant de se poser contre un feuillu. Deux silhouettes s'animaient, des humains, le major Covenant leva les mains en l'air en criant.

-Je me rends, je me rends je le jure!
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Geek of Reach le Sam 13 Sep - 18:57

Haru avait décidément une journée de merde. Envoyé en reconnaissance, l'évac s'était faite descendre. Et là, encore des oiseaux. Mais plutôt mal en point. Et assez intelligents pour ouvrir le dialogue. Il décida de regarder de plus près avant de faire quoi que ce soit. Il savait que les oiseaux avaient un rôle différent des autres espèces de l'alliance. Peut être leur origine, qui sait.
Le fait est qu'il décida de ne pas ouvrir le feu sur celui qui venait de se rendre.
Ils étaient en piteux état. Désarmés, et sûrement trop claqués pour faire quoi que ce soit.
Sarah lui demanda:
"On en fait quoi? On les descend, on les prends en otages ou on les laisse crever sur place?
-Etant donné qu'ils connaissent sûrement mieux le terrain que nous, va falloir... Coopérer.
-QUOI? Coopérer avec... ça?
-Ils sont dans la même galère que nous. Et on a encore des armes, contrairement à eux.
-Si tu le dis..."

Haru se dirigea vers l'écorcheur, en prenant garde de toujours garder le doigt sur la détente, et demanda à celui ci de décliner son identité et les raisons de sa présence.
Il en sut le minimum nécessaire pour baisser son arme. Il ne craignait rien.
"Bon, à part ça, vous savez comment on pourrait rentrer chez nous?"
avatar
Geek of Reach
Admin

Messages : 79
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 18
Localisation : Chi Rho

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Gal'Vron le Sam 13 Sep - 20:04

"Bon, à part ça, vous savez comment on pourrait rentrer chez nous?"

Question effroyablement conne dans la mesure où ils étaient à au moins trois cents bornes d'une base, quelle soit Covenante où humaine, qu'ils étaient quatre et sans matériel perdu au milieu d'une jungle touffue avec comme seule signe de civilisation des routes en terre.

-On est à des centaines de kilomètres des lignes de front et on devra faire une bonne moitié du chemin pour espérer avoir un contact radio potable avec notre matos et comme les radios du pélican sont HS...

L'écorcheur ne savait pas trop comment formuler ça, il allait devoir coopérer, non pas que ça le dérange après tout il avait déjà abusé de la confiance d'une humaine pour atteindre son but et il avait fait maton dans un pénitencier alors la conscience s'était plus vraiment ce que c'était.
Mais là le technicien allait réellement coopérer main dans la main avec des humains.
D'ailleurs ils étaient glabres, non pas qu'il n'ait affronter que des humains extrêmement poilus mais comment faisaient les hérétiques pour ne pas crever de froid? Toutes les couches de vêtements qu'ils devaient mettre, ça devait être encombrant.

-C'est de la jungle bien dense bien touffue avec juste des chemins en terre, plus on se rapprochera des lignes de front plus on risque de tomber sur des civils où des pillards.
En attendant d'arriver en ville faudra marcher, se rationner.
On l'aura dans l'os sinon.


Que oui, s'ils se perdaient en disputes inutiles, s'ils se battaient pour la direction à prendre, dans tout les cas ils finiraient morts, pas tous, mais il y aurait un sacré bain de sang.
L'écorcheur échangea un regard silencieux avec l'artilleur grognard qui approuva d'un signe de tête la décision du technicien. L'oiseau éternua bruyamment, il gelait.

-On pourrait pas décider de notre sort autour d'un feu?
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Geek of Reach le Sam 13 Sep - 20:51

Haru accepta la proposition de l'écorcheur. Il venait de se taper presque 50 Km de marche depuis le crash du matin. Heureusement qu'il avait une de ces vieilleries de "pierre à feu" qu'il tenait de son arrière grand père.

Après avoir récupéré un peu de bois mort, ils s'installèrent dans une petite clairière.

"Bon, pour le ravitaillement, je crois qu'il y avait de petits hameaux dispersés dans la forêt. Mais ils sont abandonnés depuis votre arrivée."

Avancée: zéro. Paumés dans un territoire inconnu des deux équipes. Ils connaissaient à peine la topographie du terrain. Qui était pas à l'avantage de leur survie.

"La seule chose que je sais, c'est qu'on est à l'est des zones de combat actives. On devrait partir vers l'ouest, pour rapidement retrouver des contacts radio..."
avatar
Geek of Reach
Admin

Messages : 79
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 18
Localisation : Chi Rho

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Gal'Vron le Sam 13 Sep - 21:36

Neuf heures de marche intensive dans une triple canopée qui empêchait les engins aériens de distinguer les troupes au sol dans une jungle effroyable. Neuf heures à déambuler dans un environnement qui lui rappelait T'Vao et sa planète d'origine, dommage qu'il n'ait pas eu une si belle forêt chez lui pour jouer avec ses frères et sœurs. Mais il y avait plus important : il avait une dalle monstre, d'habitude il considérait les humains et les grognards comme des êtres vivant mais un bon steak tartare de grognard avec un humain en dessert ça n'avait pas de prix surtout quand il avait de quoi se faire un bon menu sous les yeux.
Peut-être que ce n'était pas la meilleure façon de se faire des amis que de lorgner sur ses geôliers comme si c'était des morceaux de viande mais la faim allait vite devenir problématique.

-La seule chose que je sais, c'est qu'on est à l'est des zones de combat actives. On devrait partir vers l'ouest, pour rapidement retrouver des contacts radio...
-J'ai une dalle monstre.
-Moi aussi, et je vais manquer de méthane...
-Trouve toi du benzène et prend une grande bouffée, t'auras plus envie de méthane après. Répondit l'écorcheur.

Ce n'était pas gagné niveau relations : entre Bara qui devait renouveler son respirateur et Gal qui était affamé le fragile équilibre qui faisait que les deux partis ne se sautaient pas à la figure reposait sur une fine pellicule de glace avec en dessous la discorde.

-A vrai dire je pense surtout qu'il faudra qu'on mange à un moment où un autre ; sinon on ne tiendra pas et les nuits sont froides. Je pense que le mieux est de fouiller les hameaux aux alentours.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Geek of Reach le Sam 13 Sep - 23:10

En effet, la faim gagnait aussi les humains, arrivés à court de rations.
"Le problème avec ces hameaux, c'est qu'ils sont officieux. Mais plus on se rapprochera des villes, plus il y en aura. Vu que les zones de combats sont actuellement urbaines, on fer d'une pierre deux coups en se ravitaillant en route.Ce qui est sûr c'est qu'on trouvera des puits. Par contre, la bouffe...
-On a toujours des munitions, on pourrait essayer de chasser...
-A moins de s'entrebouffer, c'est la seule solution..."

Pour l'instant, la priorité restait les hameaux. Il pouvait peut être rester un peu de nourriture.

Cet étrange alliance partit donc vers les hameaux de l'ouest pour se rapprocher des camps de base.

Au bout de trois heures de marche, ils aperçurent quelques maisons, abandonnées depuis des semaines. En fouillant un peu, ils trouvèrent quelques rations de survie, mais pas de quoi faire tenir tout le monde pendant plus de deux jours...

"On fait quoi maintenant? On fouille d'autres hameaux, au risque de se retarder, ou on file direct vers nos camps de base?"
avatar
Geek of Reach
Admin

Messages : 79
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 18
Localisation : Chi Rho

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Gal'Vron le Dim 14 Sep - 7:28

Quelque chose de lourd tomba par terre, Bara, l'écorcheur se retourna pour voir le grognard avec une petite bouteille de gaz ; du benzène que le grognard referma avant de remettre son masque à méthane. L'artilleur était parti pour planer pendant quelques heures minimum, le technicien envia un instant son camarade qui allait passer une bonne nuit de sommeil, lui allait devoir fait sans ses petits cachets habituels.
Les effets de la fatigue et de la fin devenaient de plus en intense et l'observateur tactique bailla aux corneilles sans aucune retenue avant de prendre une décision.
D'ailleurs c'était étrange et un peu stupide de la part des humains ; c'était lui le prisonnier et ils lui donnaient une voix au registre. En fait c'était juste l'homme, la femme elle semblait plus méfiante et elle avait raison. Pour peu qu'il trouve un bocal d'amphétamines il aurait tôt fait de leur découper la gorge dans leur sommeil, mais pour trouver du speed il fallait trouver un hôpital et ça ce n'était pas gagné.

-On reste ici, au moins pour cette nuit le temps qu'on se repose, faut que je trouve une pharmacie aussi. Çà, ça ce sera pour demain, ouais, ouais...

Certains éclaireurs Covenants se demandait comment il pouvait tenir autant de temps en autarcie pour l'observation, la réponse était simple : des amphétamines et en mangeant ce qu'il y avait sur place.
Le major attaqua sa ration militaire qui était absolument infect, la nourriture c'était le grand problème des armées ; la tambouille qu'on leur donnait était un supplice pour le goût. L'UNSC avait le même problème.
La porte extérieur claqua, instinctivement l'écorcheur regarda par la fenêtre ; des pillards où des civils, en tout cas ils n'avaient aucune insignes officielles et des armes.
Non, c'était une famille ; un homme, une femme, un gosse.
Sa conscience lui revint en pleine face pile à ce moment, comme s'il avait crû que la lancer au loin en faisant quelques saloperies lui épargnerait des dilemmes moraux. C'était l'effet boomerang, maintenant il devait négocier avec ses bons et mauvais côtés.
Non, il ne pourrait pas tuer quelqu'un avec la famille juste devant.

-Une famille y arrive, passez-moi un flingue j'ai pas envie de me faire buter par...

On toqua à la porte.

-On a vu des gens dans la maison, s'il vous plaît on aimerait juste un endroit pour passer la nuit, on gèle dehors, si vous voulez on peut partager notre nourriture.

Un vrai repas leur ferait du bien.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Geek of Reach le Dim 14 Sep - 18:46

Une source de nourriture arrivait tout droit de nulle part. Faut croire que la chance était avec eux.
"Entrez, entrez."

Les civils ne se firent pas prier pour entrer, mais s'arrêtèrent net en voyant les aliens.
"Vous inquiétez pas. Ils sont trop claqués pour faire quoi que ce soit. Ce sont plus des otages qu'autre chose.
-De plus, on fera des tours de garde, pour s'assurer qu'ils ne tentent rien." dit Sarah avec un regard plus que méfiant au meneur des covenants.
"Dans tous les cas vous pourrez vous reposer ici, vous ne craignez rien."

Le groupe s'installa autour de ce qu'il restait d'une cheminée. Engin moyenâgeux au possible mais ne nécessitant qu'un peu de bois et d'entretien.
Une fois le repas terminé, se posa la question de la destination du lendemain.
"Vous savez comment on fait pour rejoindre la ville la plus proche le plus rapidement possible?
-Faut traverser la forêt, mais c'est long... Et à moins de couper par les collines... Mais c'est dangereux, depuis que la zone a servi de champ de bataille. Tout est instable..."

Sarah imposa le choix de la sécurité, avec l'idée en tête d'épuiser ces oiseaux pour éviter toute menace. Peut être qu'elle ne pouvait pas simplement les tuer, mais elle s'assurerait qu'eux non plus ne puissent rien faire.
Le groupe finit par s'endormir, à l'exception de Haru qui avait le premier tour de garde.
Au bout de trois heures, il changea avec Sarah, ainsi de suite.
Ils partirent au matin en suivant les chemins. Cette famille de civils les ralentissaient plus qu'autre chose, mais eux seuls connaissaient la région, et le moyen de retrouver des alliés.

Plus en avent sur le chemin, plusieurs arbres effondrés barraient la route, et ce sur plusieurs mètres. Il fallait s'enfoncer dans la forêt pour contourner le problème. Une occasion unique pour l'écorcheur de retourner la situation à son avantage en prenant en otage un des civils.
Prise de risques ou sécurité de retrouver le siens?
avatar
Geek of Reach
Admin

Messages : 79
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 18
Localisation : Chi Rho

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Gal'Vron le Dim 14 Sep - 20:27

L'humain choisit de ne pas donner suite à la demande de l'écorcheur. Soit.
Toutefois ils n'avaient pas de tour de garde à faire et c'était l'idéal : Gal et Bara n'avaient aucunement envie de rester éveiller quelques heures de plus. Aussi le natif d'Eayn dormit comme un bébé alors qu'il était entouré d'hérétique, heureux de savoir que des humains allaient se crever à le surveiller alors qu'il allait pioncer dans la quiétude la plus totale. Pour la première fois depuis de longues années de guerre le technicien embrassa le sommeil du tireur d'élite avec joie, ce n'était sans doutes pas très pieux de ricaner intérieurement du malheur des autres mais c'était réconfortant de savoir que des humains allaient faire son travail en prenant les tours de gardes.

Le réveil sonna comme une condamnation pour l'écorcheur qui n'appréciait guère de se faire réveiller en plein milieux d'un rêve, sa nuit avait été agitée ; il avait rêvée de la charmante danseuse qu'il avait rencontrée lors d'une tournée des bars sur T'vao. Puis un souvenir de son barathon et enfin un autre de sa sœur avec son cache-œil, depuis combien de temps n'avait-il pas revu sa fratrie au grand complet?
La famille prétendait connaître les lieux, mais rien qu'à la gueule qu'ils tiraient ça se sentait qu'il n'avait jamais parcouru une forêt en exercice de survie. Sa connaissance de la culture humaine l'aidait beaucoup sur la planète, d'ailleurs l'une d'elle était particulièrement adaptée à la situation : la règle des trois.
Trois minute sans oxygène, trois heures exposés aux intempéries extrêmes, trois jours sans eau, trois semaines sans nourritures puis trois mois sans contact social.
Les civils étaient des poids morts, il le sentait, le gosse risquait d'être le premier à y passer et s'il se retrouvait en situation critique l'amour familial prendrait le dessus sur tout.
Il pouvait s'en servir à son avantage comme il pouvait très bien ne rien faire.
Puis vint l'épreuve critique ; le chemin était barré d'arbre renversé et ce n'était que le début, c'était une belle occasion mais l'instant n'était pas encore venu pour ça. Une fois qu'ils eurent franchi l'obstacle l'oiseau soupira et porta son regard sur le grognard puis sur la famille et les deux snipers.
Tout en accélérant la marche pour se retrouver à la hauteur des deux soldats l'écorcheur enleva ses épaulières, ses coudières et  tout ce qui l'alourdissait plus que de raison. Il se retrouva vite avec le simple pantalon avec le débardeur réglementaire et les chaussures de tireur d'élite. Il se sentait plus léger d'un coup.

-Je sais que le moment est mal choisi, mais j'aimerais revenir sur un point avec vous ; les pélicans, je suis observateur tactique, mon rôle c'est d'avoir des yeux partout et en sortant de l'eau je m'attendais à entendre des banshees mais rien. Pas d'avion, ni de soldats, quant aux marines je vous laisse imaginer ce qui a pu tuer une quinzaine de soldats, je veux bien que leurs armures soient lourdes, mais il y avait aussi des snipers et des officiers habillés plus légèrement. Comment ont-ils réussi à couler alors qu'ils ne portaient rien ?
Je veux dire, une vingtaine d'hommes en comptant pilotes et prisonniers et seulement quatre personnes qui survivent au crash? J'ai la très nette impression que la faune de cette planète n'est pas des lus accueillantes, en tout cas je ne me risquerais pas à me baigner.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Geek of Reach le Mer 17 Sep - 17:36

En effet, cela semblait assez illogique qu'il n'y ait aucun survivant humain...
"A vrai dire, moi non plus...
Il y a bien des légendes qui circulent, mais elles semblent infondés... Ce serait illogique que des gens puissent disparaître en masse sans que rien ne soit trouvé...
Tant qu'on a pas à se mouiller, on a pas besoin d'en savoir plus.
Justement... Sur le chemin, il y a un pont, mais il était en mauvais état, et maintenant il doit être effondré...
Super..."
Il faudrait donc traverser un cours d'eau possiblement habité par une, voire des créatures peu accueillantes.
Pour l'instant il faillait surtout continuer à avancer. On verrait bien l'état du pont en arrivant.
Le chemin était de moins en moins marqué, et il finit par disparaître près d'un autre hameau à la tombée de la nuit. Il était plus intelligent de dormir ici, même si la nuit n'était pas encore tout à fait tombée.
Par contre, la nourriture commençait à manquer.
Il y avait deux options. Sortir chasser des créatures hypothétiquement mortelles ou alors fouiller les maisons en bordure de la zone en espérant trouver de quoi manger, ce qui, vu l'état des maisons, serait certainement infructueux...
Haru scinda le groupe en trois. Les civils resteraient dans la maison, les covenants fouilleraient les maisons et Sarah et lui même iraient en forêt pour récupérer de quoi faire un feu et en profiter pour chasser à l'occasion.

Cela laissait le champ libre aux covenants pour tenter quoi que ce soit, bien qu'ils soient totalement perdus à des lieues de leurs semblables...
avatar
Geek of Reach
Admin

Messages : 79
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 18
Localisation : Chi Rho

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Gal'Vron le Mer 17 Sep - 18:43

Des bruits inhumains émanaient d'une maison avoisinante, meurtrier en herbe? Animal sauvage? Pire?
Non, juste un écorcheur en manque d'amphétamines qui voulait absolument sa dose quitte à faire un marathon toute la nuit à s'en crever les poumons après avoir fait une overdose de stimulant. En guise de placebo Bara était entrain de faire chauffer un café bien fort pour son chef de groupe, quant à Gal ses yeux sondaient le moindre tiroir qui n'avait pas été mis en lambeaux et renversé au sol tandis que les armoires avaient connus le même sort.
Au final pas une boîte d'amphets, le technicien jura et s'égosilla un long moment avant d'embarquer ce qu'il jugea utile : un zippo, un cran d'arrêt qu'il planqua dans sa botte et des graines de tournesol. Pas vraiment le plus utile mais les différentes baraques étaient vides, par toutes les divinités imaginables ; pourquoi fallait-il qu'il soit entouré d'humains sans ses précieux cachets.
Un beau jour il irait sur T'Vao, se trouverait une femme, aurait des enfants et se trouverait un chouette petit métier sur sa planète natale.
L'observateur tactique soupira et enfonça la porte du garage avant de découvrir une caverne d'Ali-baba ; un warthog en parfait état, un sac plein à craquer et de la bouffe.
D'habitude il aurait sauté de joie mais la paranoïa reprit le dessus. L'écorcheur empêcha Bara de se jeter sur les vivres.

-Il y a quelqu'un qui crèche ici.
-You're right.

Sans chercher à se retourner le rapace bondit le plus loin possible avant de pivoter pour se retrouver face à un odst, pas n'importe lequel ; un déserteur à en juger par la gueule de requin peinte sur son casque. Peintures de guerres où pas Gal ne comptait pas demander poliment et projeta un jerrican vide sur son adversaire qui esquiva. Bara d'habitude le premier à rentrer dans le lard fonça jusqu'au véhicule et tambourina le klaxon de ses deux paluches avant d'être mis au tapis d'un coup de pied.
Le technicien attaqua d'un coup de pied au ventre que le soldat encaissa et attrapa avant d'avancer contre l'alien qui saisit par le col son ennemi et l'emporta avec lui dans sa chute, profitant de l'élan l'observateur tactique fit une roulade et se trouva en position dominante à genou au dessus de son adversaire.
Sa rage meurtrière retomba à zéro en sentant le contact froid du canon d'un pistolet contre sa nuque. Le type n'était pas seul, un marines, ils étaient tombé sur tout un nid de déserteur.
On l'agrippa par les plumes et on le releva avant de le traîner plus en profondeur dans le garage avant de le menotter.
Bara aussi fût restreint.

-Speak english bastard? Gueula l'odst. La voix déformée par le casque.
-Fuck you son of bitch!

Pensez en Covenant, surtout pas en anglais.

-JE TE PARLE TROU DE BALLE!

Cette fois-ci c'était en Covenant.

-J'ai été capturé, y a d'autres mecs dans la baraque d'à côté. Putain de déserteur, je te jure que la seule chose qui m'empêche de vous rejoindre c'est de craindre ce qu'y pourrait arriver à ma famille...
-Combien?
-Cinq, trois hommes, deux femmes.

L'odst claqua des doigts, le marines siffla et plusieurs types sortirent, sept soldats qui avaient l'air tout sauf de gentils.
Sept.

-On veut juste parler, on tient vos deux copains, alors on va gentiment prendre vos munitions et vos armes et vous laissez repartir avec eux, ça vous convient? Hurla le marines aux compagnons de l'écorcheur.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par ODST913 le Mer 17 Sep - 19:49

Bon gal' ta un vrais problème avec les ODST (donc gaffe à tes réponses ^^) parce qu'entre une qui rejoins les covi' et un autre qui désert, je ne suis pas vraiment sur que cela corresponde aux soldat d'élite...
avatar
ODST913
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 01/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://halocovenantinvasion.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Gal'Vron le Jeu 18 Sep - 5:25

Une qui s'est faite capturer par les Covis (sauf si tu considères que ce faire marquer comme un anima c'est rejoindre une faction).
Quant à l'autre tu verras que les choses ne sont pas aussi simple qu'en apparence.
avatar
Gal'Vron
Membre

Messages : 127
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par ODST913 le Jeu 18 Sep - 14:19

wait and see
avatar
ODST913
Admin

Messages : 133
Date d'inscription : 01/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://halocovenantinvasion.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [COOP] Un taxi pour Estorpolice.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum